Hier, j’ai laissé mon chapeau au restaurant. L’hospitalier se propose de me l’envoyer par courrier à Burgos. Je ressors donc le bob de rechange.

Nous partons à 6 heures 30. C’est une étape au milieu des vignes de la Rioja. J'envoie un texto (SMS) à mon collègue et ami Christian qui nous commande de l'excellent vin de la Rioja chaque année.

En fait ce Camino Francés m’ennuie un peu. Tout est tracé sans difficulté, il y a un monde fou dans les refuges et autant sur le chemin ; comme il fait chaud on part tôt et arrive tôt ; comme les espagnols rouvrent les boutiques vers 17 heures, on n’a rien à faire une fois le linge lavé, sinon la sieste. Bon, je vais m’y faire et y trouver quelque attrait, il me reste 3 semaines et demi à cheminer dont les 4 ou 5 jours avec Sara.

C'est Kim qui nous guide pour trouver le refuge qui se trouve le long de la rivière qui traverse Nájera ; c'est la deuxième fois qu'elle marche sur le Chemin. Il y a un grand dortoir impressionnant, surtout lorsque l'on dort à l'étage du dessous. Bouchons d'oreille indispensables ce soir !

Dans l'après-midi je trouve une paire de sandales ultra légères qui vont remplacer mes espadrilles bien mal en point.

SMS de Marleen : ils sont à Markina Xemein. Demain ils seront à Gernika. Elle est toujours avec Francis et Eric et il y a un couple suisse avec eux.

Illustrations